Nous entendons parler très régulièrement du problème des tassements des sols. Et pour cause, il peut entraîner une diminution des rendements des récoltes allant jusqu’à 60% (sic – Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture – Journée mondiale des sols 2016).

Le tassement du sol se traduit par une diminution de la porosité, c’est-à-dire de l’espace disponible entre les particules du sol. Cette porosité est un élément déterminant qui permet aux plantes de pouvoir développer un meilleur enracinement, de limiter la perturbation de la faune du sol et enfin de favoriser la circulation de l’eau et l’air dans le sol.

Jusqu’à présent l’amélioration des performances des machines agricoles passait par une augmentation de leur poids. Cette augmentation constitue une surcharge pour le sol, qui entraine un tassement élevé. Pour y pallier, de nouvelles opérations culturales sont apparues pour décompacter ces tassements !!

Quels sont les causes du tassement ?

 

Les causes sont variées et sont majoritairement dues à des facteurs externes pouvant être accentués par des facteurs intrinsèques sur sol (tel que le type de sol).

Ainsi le passage d’outils lourds sur un sol humide ou de manière répétée diminue la porosité du sol, et ce dernier se retrouve d’autant plus tassé. De même le lissage successif, dû à des passages d’outils trop dimensionnés dans des conditions non favorables, accentue le phénomène de tassement.

Ce compactage de la terre, préjudiciable en lui-même, s’accompagne d’une dégradation physicochimique de la couche de surface en mélangeant des horizons de sols bien organisés, ce qui risque d’entraîner une dilution de la matière organique de surface ou, au contraire, la mise en surface de couches limitantes (calcaire actif, par exemple).

 

Comment limiter ce phénomène ?

 

Plusieurs leviers existent pour préserver le sol.

Les techniques culturales peuvent être adaptées. Par exemple, le recours à des semis directs, sous litière et en bandes améliorent la portance du sol. De même modifier le choix des cultures et la composition de la rotation aux conditions locales est nécessaire. De plus, ne plus travailler le sol en profondeur limite considérable le compactage de la terre.

Le choix du matériel est également essentiel. Limiter le poids des machines agricoles est un levier primordial pour diminuer le tassement. Le choix du pneumatique et de sa pression aura également une incidence importante. « La limitation des charges par essieu est la stratégie la plus efficace pour réduire le tassement du sol » indique Hubert Boizard, de l’unité Agro-Impact à l’INRA d’Estrées-Mons en Picardie (sic – Réussir grandes cultures – n°285 Novembre 2014, Christian Gloria).

 

Tracteur Électrique ALPO Basic : binage de maïs à l’avant et et passage de la herse étrille à l’arrière – Sept 2018

La gamme de Tracteurs Électriques ALPO, soucieuse de respecter la Terre, a été conçue avec la volonté d’apporter une solution au tassement des sols en réduisant son poids!

Le recours à la juste puissance agronomique permet de réduire le poids du tracteur en adaptant sa puissance.  Ainsi le Tracteur Électrique ALPO Basic de 25ch électriques pour 500kg, fait le même travail cultural qu’un tracteur thermique 40ch de 1,6t.

Rejoignez l'aventure du
Tracteur Électrique!

Rejoignez l'aventure du

Tracteur Électrique!

Inscrivez vous à notre newsletter et vous recevrez toutes nos nouveautés et informations.

Merci d'avoir rejoins l'Aventure du Tracteur Électrique ALPO!